Nouvelles de la ferme de l’Anjubauderie

 

Le printemps arrive en Anjou !

En cet fin mars, les nuits sont encore fraîches et la gelée est présente quelques matins sur la Ferme de l’Anjubauderie, mais les vaches sont de retour dans leurs vertes prairies pour leur plus grand plaisir!

La période de vêlage a démarré et de petits veaux bien blancs jouent ensemble et accompagnent leurs mères.C’est le résultat de l’introduction d’un nouveau taureau et les veaux sont bien assez gros; Alain reste vigilant pour aider les génisses à sortir leur premier veau.

Nous attendons le contrôleur Ecocert qui après examen de nos terrains, visite des bâtiments et de la comptabilité nous donnera notre certification bio. Nous ne savons pas quand exactement car il s’annonce ou pas selon les années. La démarche de labellisation implique une visite par an en général et un contrôle inopiné tous les deux ans.

Bonne nouvelle, de plus en plus d’agriculteurs font le choix de bannir les pesticides et les engrais chimiques: 40 conversions dans notre département (des laitiers, des producteurs de viande mais aussi des producteurs de pommes, des viticulteurs, etc…) Seulement, la prime au maintien bio, attribuée par l’État  et prévu pour encourager les agriculteurs à devenir bio a malheureusement été revu à la baisse.
Au niveau du groupement des agriculteurs biologiques de l’Anjou, nous sommes inquiets car la survie de nos associations est liée au bon vouloir des conseils régionaux. Cela nécessite donc une implication permanente dans les tâches administratives et nos organisations paysannes en plus du travail à la ferme et dans nos chambres d’hôtes qui se remplissent avec le beau temps.