La Bio entre business et projet de société

Il est essentiel de s’interroger sur la nature de notre démarche lorsqu’on mange bio car si cela n’est qu’une réflexion sur sa propre santé et celle de ses proches il y a faille. En effet notre réflexion ne peut être seulement écologique mais humaine en tenant compte de tous les enjeux sociaux, politiques et culturels.
Natacha Lévy

Le titre de cet article est celui de l’ouvrage paru en mai 2012 sous la direction de Philippe Baqué.
« La grande distribution propose des produits bio importés de l’autre bout du monde, à l’empreinte écologique catastrophique, cultivés par des ouvriers sous-payés et revendus entre cinq et dix fois leurs prix d’achat. Pendant ce temps, des paysans vendent leurs produits bio, avec une réflexion sur un prix juste, sur des marchés de plein vent ou au sein d’Amap.

Plutôt qu’une démarche indissociablement écologique, sociale et politique, peut-on réduire la bio à une distribution d’aliments sans pesticides pour consommateurs inquiets de leur santé ? La bio peut-elle se mettre au service du “bien-être” d’une partie de la population sans ébranler les fondements de la société de consommation ? »

Dans ce lien quelques articles très intéressants parus entre septembre 2011 et janvier 2013 :

http://atheles.org/agone/contrefeux/labioentrebusinessetprojetdesociete/index.html#article2936